Vanités contemporaines : création et présentation orale

À la lecture des nouveaux programmes de lycée générale et technologique, la préparation aux épreuves orales anticipées de français débute dès la classe de seconde.
Après un travail sur les vanités du 17ème siècle en cours de français, une classe de seconde a engagé un travail de réflexion sur ce qui pourrait être considéré comme une vanité aujourd’hui. Dans le cadre de cette collaboration français-information documentation, l’objectif est d’accompagner les élèves dans la réalisation d’une vanité contemporaine sous format numérique ou papier qu’ils présenteront à l’oral. L’exposé oral par groupe leur permettra d’argumenter sur la critique de la société associée à la vanité contemporaine en s’appuyant sur des informations pertinentes et organisées. La professeur documentaliste stagiaire au lycée Jean-Rostand de Caen a mené ce travail avec une enseignante de lettres.

1/ Objectifs pédagogiques

  • Découvrir et distinguer les types de ressources documentaires sur le thème des vanités contemporaines.
  • Développer l’autonomie des élèves dans le cadre de la recherche d’informations.
  • Encourager la construction d’une méthodologie qui puisse faciliter l’organisation des informations.
  • Mobiliser et synthétiser l’information en vue de responsabiliser les élèves sur des enjeux de société.

2/ Déroulement de la séquence

Quatre séances de 55 minutes chacune ont été nécessaires pour réaliser ce travail.

Séance 1 : Découverte des ressources documentaires sur les vanités contemporaines

Notion info-documentaire : Centre de ressources
La première séance, séance de découverte, est une heure de consultation des ressources du CDI et de recherche sur les vanités. Cette recherche a deux objectifs :

  • une recherche pour l’inspirer : en découvrant certaines d’œuvres ou expositions de vanités contemporaines, et en s’appuyant sur les ressources documentaires du CDI (livres documentaires Histoire des Arts, Revues tels que Connaissances des Arts, le journal Le 1).
  • une recherche pour sélectionner des informations utiles à la réalisation de la carte mentale en séance 2. Pour la critique de la société de consommation, par exemple, les élèves sélectionnent un argument, un chiffre qui leur semble pertinent de conserver pour l’exposé oral.

Séance 2 : Réalisation d’une carte réflexive 5W sur un sujet de vanité contemporaine
Notion info-documentaire : organisation de l’information
La seconde séance a été consacrée à un brainstorming dans chaque groupe avec la réalisation d’une carte mentale : interroger son sujet de vanité, restituer le fruit de sa réflexion et les informations récoltés (voir exemples de carte mentale créée par les élèves en bas de page)
Pour les aider dans la tâche et leur donner un exemple, la professeure documentaliste a lancé une réflexion collective sur l’objet du « Smartphone » et la critique concernant la consommation des produits technologiques. De cet échange, elle a réalisé une carte mentale qu’elle a complété elle-même. En partant des éléments des élèves, elle a proposé un travail personnel qu’elle a présenté aux élèves. Ce travail a permis de montrer aux élèves que l’adulte se questionne également sur ce sujet et d’expliquer le cheminement réflexif pour parvenir à ce travail.
Une fois que chaque groupe a réalisé sa carte mentale, les élèves ont pu passer à la création de leurs vanités.

Séance 3 : Production (numérique ou papier) du projet de vanités contemporaines
Notion info-documentaire : Document numérique, images
Lors de la troisième séance, les élèves ont à la fois travailler sur la création de leur vanité et sur la préparation de l’oral. Cette préparation s’est faite de manière autonome, la professeure documentaliste avait proposé un guide de préparation à l’oral et était présente si besoin (voir le document "Guide oral" en fin d’article).).

Séance 4 : Présentation orale des vanités contemporaines
Notion info-documentaire : Informations, Support d’informations
La dernière heure a été consacrée à la présentation de chaque groupe. Cet oral a permis aux enseignantes d’évaluer la maîtrise de la langue orale et de la posture de chacun et le travail du groupe et notamment sa cohésion lors de l’oral. Leur discours a aussi été évalué notamment au travers de la qualité des informations, de l’argumentation apportée et du sens critique montré. (voir le document "Evaluation oral" en fin d’article).

3/ Bilan

Aspects positif

  • L’engagement des élèves sur des sujets de société choisis. Un débat sur la critique d’Apple a permis de faire participer les élèves sur un sujet complexe.
  • La diversité des outils numériques utilisés pour la réalisation de la vanité

Aspects à développer

  • Développer la lecture de la presse pour améliorer la qualité des informations présentées à l’oral par les élèves.
  • Expliciter le lien entre la critique de la société contemporaine et la production de la vanité contemporaine pose un problème d’argumentation et de capacité de synthèse des informations des élèves.
  • Le manque d’autonomie des élèves dans la recherche d’information incite à travailler la compétence sur des projets spécifiques.

Vidéo de Nassera Metmati présentant les vanités créées par les élèves

Nassera Metmati et Frédérique Yvetot

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)