Accueil > Dans l’académie > Ateliers des BE > B.E. Centre Manche : Incitation à la lecture, livres numériques et livres (...)

B.E. Centre Manche : Incitation à la lecture, livres numériques et livres audios

vendredi 30 novembre 2012, par Céline Legallo, Françoise Vallée.

BASSIN D’ÉDUCATION Centre Manche

ATELIER DU 08 mars 2012

AU COLLEGE JEAN GREMILLON SAINT CLAIR-SUR-ELLE


ATELIER 1 : LES LIVRES-AUDIOS ET LES EBOOKS

Résumé des échanges

L’utilisation peut-être double :
  • écoute de quelques extraits dans le cadre de la lecture suivie ou lors de présentation de livres en entier, mais face à la longueur de certains CD se pose le problème du prêt : a t-on le droit de prêt ? Après recherche, il semble que le droit de prêt soit lié à celui du livre papier.
  • => Ce type de lecture est particulièrement intéressant pour les élèves en difficultés de lecture.
Moyens de promotion :
  • Outre la durée d’écoute, on doit avoir une approche différente entre les livres audio sur CD et ceux en ligne (la qualité est souvent moindre).
  • Associer la notice de PMB à des fichiers audios
  • Réalisation de catalogue
  • Utilisation de la radio de l’établissement
  • Liens vers des livres précis sur les sites
  • Travail avec les profs de Lettres

Nous n’avons pas eu le temps de travailler sur les e-books. Juste une expérience : l’utilisation de liseuse pour les mangas en particulier.

Références utilisées

Quelques éditeurs : (une sélection sur ce site) mais déjà présent dans nos C.D.I.

  • Gallimard (collection écouter lire)
  • Ecole des loisirs (CHUT !)

Quelques sites (de qualité très variable) : plutôt qu’un lien vers les sites, il faut vraiment sélectionner des ouvrages particuliers.

ATELIER 2 : LES QUESTIONNAIRES

« Quel(le)lecteur(trice) es-tu ? »

Résumé des échanges

Qu’entend-on par questionnaire de lecteur ? Est-ce un questionnaire du lecteur ou de la lecture ? Est -ce le questionnaire à profil des magazines du type ‘psycho test’ ? Est-ce que l’on veut sonder des connaissances, des pratiques de lecture ou déterminer des catégories de lecteur ? Et dans quels buts ?

Le Questionnaire « qui sert d’entrée dans un genre » : Science-fiction, romans ’aventures...

Afin de lancer une séquence sur un genre choisi en partenariat avec l’enseignant de français : le questionnaire sert à susciter un intérêt, et permet de faire émerger les représentations des élèves sur un genre. Il interroge les connaissances culturelles des élèves sur tels ou tels héros de roman d’aventure, interpelle les élèves sur les couleurs de couvertures dans les collections spéciales (les codes du genre), réveille des souvenirs latents à l’aide d’une affiche de cinéma adapté d’un roman... Il sert aux enseignants à faire un diagnostic sur ce que savent les élèves mais ne permet pas, à priori, l’incitation à la lecture, ce sont l’ensemble des activités menées sur un genre qui peuvent inciter positivement les élèves à lire davantage.

Le questionnaire « diagnostic » : en début d’année pour les élèves entrants.

Ce type de questionnaire simple porte sur l’acte de lecture lui-même. Questions types : « Est-ce que tu lis ? » et « Que lis-tu ? », « Avec quelle fréquence ? » etc. Cet outil a pour humble ambition de déterminer si les élèves d’un groupe (niveau, classe) sont lecteurs, en vue de faire partager ce diagnostic aux collègues de français.

Le questionnaire diagnostic peut être rapproché des statistiques d’emprunts et servir d’indicateur à ajouter au bilan d’activités.

Le questionnaire sous forme de « portrait chinois du lecteur » :

Le portrait chinois du lecteur évoque surtout des lieux et des déplacements et porte essentiellement sur l’acte de lecture.

Le questionnaire « à profil » pour déterminer les goûts du lecteur :

Ce questionnaire est élaboré à la manière des psychos-tests avec des questions qui portent sur les goûts de lecture dans le cadre de la lecture-plaisir. Il peut être rédigé en ayant à l’esprit différents genres de livres à faire correspondre à différents traits de personnalités bien contrastés et caricaturaux, (c’est ça qui est drôle !). Exemple : le roman sentimental pour la jeune fille « fleur bleue » contre le roman d’aventure pour le « jeune gars sportif ». Le résultat apporte aux sondés un choix de livres du C.D.I à emprunter sur le champ. Il peut être utilisé pour remédier à une baisse de fréquentation des lecteurs habituels du C.D.I. Il bénéficiera d’une plus large audience s’il peut être diffusé sur la toile dans la rubrique C.D.I pour le plus grand plaisir des élèves qui suivant l’actualité du site de l’établissement.

Freins et limites :

 Attention cependant à ne pas trop charger les questionnaires de profils différents et de ne pas trop rédiger de questions sous peine de crouler sous le travail lors du dépouillement.

Nous cherchons encore un mode efficace et automatique pour le dépouillement des questionnaires informatisés, à revoir…

Références utilisées

Deux exemples en ligne pour élaborer un questionnaire de « à profils »

http://lebateaulivre.over-blog.fr/article-13740416.html

http://www.lyc-lecorbusier-poissy.ac-versailles.fr/college/docannexe/file/669/testlecture.pdf 

http://cdiacrecoeurruffec.webnode.fr/quel-lecteur-es-tu-/

Productions réalisées

Contacts : Laurence Pesnel pour le lycée et Françoise Vallée et Christine Lemasson pour le collège.

ATELIERLES ANIMATIONS AUTOUR DE LA LECTURE : UN CLUB LE MIDI ET LA LECTURE À VOIX HAUTE

Résumé des échanges

Comment organiser un club lecture pendant la pause méridienne et garder les élèves toute l’année ?

 

Rythme

 Une fois par quinzaine. Ce rythme permet en plus de mener deux groupes en parallèles, un par semaine.

Même groupe toute l’année ?

OUI, si le rythme retenu est une fois par quinzaine, on disposera d’environ 16 séances sur l’année.

 Combien d’élèves ?

Environ 15

Assiduité : L’élève s’engage pour l’année.

 Nous avons évoqué le système de note de vie scolaire. La participation à un club permet alors d’obtenir 1 ou 2 points, et si l’élève refuse de continuer, il a un point en moins. Mais ce système est vicieux car un élève peut s’inscrire uniquement dans le but d’obtenir des points sans véritable motivation pour le club.

 Budget :

 Monter le projet en péri-éducatif pour obtenir un financement.

 Modalités :

 Organiser le club dans le cadre d’un prix national, par exemple « les Incorruptibles » ? Se pose le problème de la sélection qui n’est pas forcément adaptée à notre public. On peut garder l’idée d’un prix mais à l’interne.

L’objectif est de garder les élèves toute l’année, alors il faudra varier les activités proposées.

Le rythme quinzaine permet de faire deux groupes : 6e/5e et 4e/3e

Lire des extraits à voix haute, s’enregistrer, se filmer. Même pour la BD : mettre en scène avec le nombre de personnages / projeter une planche au vidéo projecteur. Quand tous les élèves ont lu toute la sélection, lire un extrait à voix haute et faire deviner de quel livre il vient.

Consulter des blogs d’écrivains, de dessinateurs

En fin de progression, organiser un débat style Apostrophes mené par un animateur, et filmer. [Peut se faire aussi en milieu de progression pour remotiver.]

Fabriquer des « bandes annonces » de livres, les afficher dans des lieux de passage type file d’attente au self, la permanence, les écrans TV du hall…

Refaire une première de couverture et changer le titre.

VOTE.

Tout faire pendant les séances, sauf la lecture elle-même bien entendu !

Pour aller plus loin retrouver la fiche Activité et progression jointe à cet article

http://documentation.discip.ac-caen.fr/sites/documentation.discip.ac-caen.fr/IMG/pdf/activites_progression.pdf

Références utilisées

On pourra s’inspirer du livre de BRASSEUR, Philippe. 1001 activités autour du livre. Casterman, 2007 qui s’adresse aux enfants de 2 à 8 ans et au-delà… et du site Le bateau livre de Mathilde Bernos.
 

  • Références pour la lecture à voix haute

Diverses formes : simple ou théâtralisée (avec support, pas par cœur) Ex. Le procès des animaux. Associer la vidéo : s’entendre et se corriger

Exemple à partir de l’ouvrage d’Alain Demouzon : La petite sauteuse . Fayard (Nouvelles humoristiques autour de la nourriture et de la cuisine) Plutôt pour le lycée.

Voir auprès du C.D.D.P : idées d’ouvrages pour cette activité / faire passer la lecture par tout le corps. Voir NRP : idées séquences

 Publications pour le primaire encore valables pour le niveau 6e.

Documents joints

  • BASSIN D’ (OpenDocument Text – 19 ko)

    Version OOo Writer de cet article

Boîte à outils