Accueil > Pédagogie > Scénarios - Projets > Citoyenneté numérique > Suis-je libre de tout montrer et de tout dire sur les réseaux (...)

Suis-je libre de tout montrer et de tout dire sur les réseaux sociaux

mardi 27 août 2013, par Thomas Rattier.

Suis-je libre de tout montrer et de tout dire sur les réseaux sociaux

Séance réalisée par S. Roger, professeur d’Histoire-Géographie et par Sandrine Vergès-Comin, professeur-documentaliste (à partir du travail de Véronique Duval, professeur d’Histoire-Géographie) en novembre 2012 avec deux classes de 4e. Cette séance s’est déroulée dans le cadre du programme d’Education civique sur l’exercice des libertés individuelles.

Auteur du scénarioSandrine Vergès-Comin
Date du scénario 01/11/12
Classe / niveau 4e
Discipline impliquée Éducation civique

Objectif disciplinaire :

Utiliser l’outil des réseaux sociaux de manière citoyenne en respectant les libertés individuelles.

Objectif documentaire :

Faire réfléchir les élèves sur la diffusion d’informations privées et sur les conséquences que cela implique à long terme.

1 / Amorce :

Pour amener le travail sur les réseaux sociaux et sur Facebook en particulier, un article paru dans Ouest-France est distribué aux élèves. Le sujet concerne un jeune qui s’est suicidé après avoir été « piégé » sur Facebook. Ils doivent décortiquer l’article à partir du QQCOQP (travail réalisé à la maison et repris en classe).

2 / Déroulement :

Ensuite pendant 1 à 2 heures, les élèves se rendent sur le site de la CNIL, sur la page du jeu 2025 exmachina (scénario Fred et le chat démoniaque) : http://www.2025exmachina.net/jeu et suivent les instruction du dossier distribué « Suis-je libre de tout montrer et de tout dire sur les réseaux sociaux ». Le but est d’amener les élèves à corriger les erreurs de Fred et donc de réfléchir aux informations publiables ou non sur Internet. Les élèves doivent à la fin être capables d’établir une liste de 10 conseils à suivre pour vivre en bonne intelligence sur les réseaux sociaux et protéger sa vie privée.

Le rapport de mission émis à la fin permet une évaluation des élèves pour certains items du B2i.

A noter que les informations n’apparaissent pas toujours complètement sur les écrans des élèves : cela nous a fait perdre du temps.

Conseil en cas de « coupure internet » : il existe un CD-Rom qui reprend les différents scénarii proposés par la CNIL.

3 / Prolongement :

Un prolongement de la séance se fait par la distribution d’un autre article de Ouest-France sur le cyber-harcèlement et aboutit à un débat entre les élèves de la classe.

Documents joints

Boîte à outils