Radio Arlette Favoriser un cadre propice à la création radiophonique

Radio Arlette est un atelier créé par Céline Lemaître au collège Arlette Hee-Fergant de Vimoutiers (Orne). Mené une heure par semaine sur un temps d’accompagnement éducatif, l’atelier concerne dix élèves volontaires qui produisent et réalisent des objets radiophoniques.

Un espace et moyen d’engagement, d’expression et de création
Dès le début, en septembre 2017, les élèves de l’atelier ont été impliqués dans les choix liés au projet. L’identité de la radio a été construite avec eux : choisir le nom de la radio et son logo, s’interroger sur le choix des sujets et leur intérêt pour les auditeurs (ligne éditoriale), choisir l’outil de publication adapté et s’interroger la visibilité des futures réalisations radiophoniques.
« L’enjeu principal de l’organisation de l’atelier pour l’enseignant, c’est de réussir à constituer un cadre rassurant propice à une création la plus libre possible. J’essaie de créer un espace où l’élève est en confiance et dans lequel il trouve les ressorts pour dépasser les obstacles et l’incertitude liée à la découverte du champ radio". Pour cela, elle a imaginé la mise en place de trois activités différentes...
Les « boîtes d’activité »

  • Une boîte « ÉCOUTE » pour permettre aux élèves de prendre conscience des sons qui les entourent. Lors de la 1ère séance qui amorce l’atelier, Céline Lemaître organise par exemple un quiz sonore. Elle met à disposition une banque de fichiers son et ambiance sonore que les élèves doivent reconnaître et décrire. Elle leur demande aussi de relever les sons qu’ils ont entendus dans leur journée et de les consigner dans leur carnet d’écoute (pour construire ce carnet, elle s’est inspirée de celui réalisé par RFI savoirs).
  • Une boîte « SON » qui permet aux élèves de travailler les techniques de prises de son. Il s’agit de leur permettre de s’exercer au cadrage du son (du plus large au plus serré selon la typologie Voix/Motif/Ambiance) et d’apprendre à manipuler et à régler le matériel (micro, enregistreur).
  • Une boîte « ÉCRITURE » pour les aider à rédiger les textes des émissions. Cette boîte mène les élèves à utiliser le questionnement quintilien (3QOCP), à rédiger en partie ou totalement le conducteur d’une émission ou encore à appréhender le montage des fichiers son à l’aide d’un banc de montage papier (Feuille A3 en paysage, 3 ou 4 pistes dessinées sur lesquelles on superpose les vignettes de papier, un son = une vignette).

Les boîtes sont à disposition des élèves. À chaque début d’atelier, Céline Lemaître dialogue avec chacun d’eux pour savoir ce qu’il souhaite faire. Une élève peut, par exemple, vouloir se former à la technique (prise de son, régie lors d’un enregistrement, création de jingle Radio Arlette...) plutôt qu’écrire ; et à l’inverse, un autre peut ne vouloir qu’écrire car la technique ne l’intéresse pas. « Les boîtes servent donc à expliciter et à tirer partie des envies et aptitudes de chacun. Je ne vise pas à les former tous sur tout, mais bien à associer les différents talents ».

Impliquer les élèves dans toutes les étapes de la réalisation
Pour préparer leur sujet, les élèves s’appuient sur ce qu’ils connaissent et sur leurs pratiques, ils complètent ensuite leurs connaissances par leurs recherches. Ils sont aussi amenés à faire des recherches de sons pour habiller leur émission de manière pertinente et en lien avec leur sujet. Il s’agit de « mettre en adéquation la dimension illustrative ou informative du son avec le contenu de l’émission, d’où le travail sur l’écoute ! ».
Entre deux séances d’enregistrement, une conférence rédaction est tenue pour procéder au choix de sujets de l’émission à venir, déterminer les recherches à faire, mais aussi pour faire le point sur l’audimat de l’émission précédente. La conférence de rédaction permet aussi « de cimenter les activités variées de chacun, d’accorder les efforts de chacun pour la conduite de Radio Arlette ».

Les émissions réalisées
Radio Arlette ne diffuse pas en direct mais ses émissions sont réalisées dans des conditions similaires au direct, les élèves peuvent faire une, deux, voire même trois prises. Le montage de l’émission se fait ensuite avec Reaper, puis la mise en ligne des fichiers est réalisée sur Audioblog d’ArteRadio.
Radio Arlette compte actuellement plusieurs rubriques thématiques (« Geek et clique », émission axée sur les jeux vidéo, « Retour vers le passé », chroniques historiques, et « Entendre, c’est voir », émission mêlant voix et ambiances sonores).
Les productions radiophoniques des élèves sont accessibles ICI.

Merci à Céline pour l’aide apportée à cet article et pour le partage de ses documents.

Partager

Imprimer cette page (impression du contenu de la page)