Accueil > Pédagogie > Scénarios - Projets > Audio-Vidéo > Contes et conteurs (A-P 6e)

Contes et conteurs (A-P 6e)

jeudi 1er octobre 2015, par Elodie Achiq.

Cet A-P a pour objectif d’initier les élèves à la Recherche d’Information afin qu’ils acquièrent des automatismes méthodologiques et de les former à l’autonomie.

Contexte : dans le cadre de l’A-P 6e en français, mise en place d’un projet pour 14 élèves repérés en raison de leur manque de fluidité dans la lecture et de leurs difficultés d’appropriation des dictionnaires. Cette séquence s’inscrit dans le cadre du programme de français sur le conte.
Concernant l’Info-doc, c’est une première étape dans une progression 6e puis collège ayant pour objectif l’acquisition d’automatismes méthodologiques en R-I

Production finale demandée :réalisation d’un podcast comprenant la présentation d’un auteur de conte et un extrait du conte (expression orale).

Etapes de l’A-P :

Questionnement / Recherches d’information (dictionnaires et revues) / Rédaction d’une « biographie » / Lecture d’un conte.

TitreContes et conteurs
Auteur du scénario Elodie Achiq / Béatrice Roussel
Date du scénario Mars 2015
Classe / niveau 6e
Disciplines impliquées Français
Durée indicative 6 à 8 heures
Dispositif Accompagnement personnalisé (un professeur-documentaliste pour 14 élèves)
Mots-clés A-P / lecture différenciée / conte / podcast / Information-documentation
Objectifs disciplinaires et/ou transversaux(cf socle domaines 1 et 5) -Adapter son mode de lecture à la nature du thème proposé et à l’objectif poursuivi
- Rédiger un texte cohérent en réponse à une consigne donnée
- Avoir des connaissances et des repères relevant de la culture littéraire
- Lire/réciter de façon claire, fluide et expressive un texte en prose ou en vers
Objectifs documentaires(cf socle domaine 4) -Cerner son sujet (mot-clé- questionnement 3QOCP))
- Repérer des informations dans un document à l’aide d’éléments explicites
- Citer ses sources
- Prélever l’information
- Res­tituer - com­mu­niquer
Apprentissages visés -Savoir utiliser un dictionnaire (mot-repère / ordre alphabétique)
- Apprendre à être autonome dans son travail à l’aide d’un carnet de bord : s’organiser, planifier, rechercher et sélectionner les infos utiles
- Savoir transmettre à l’oral son travail
- S’approprier un environnement informatique de travail (audacity)
Obstacles possibles Ordre alphabétique non connu
Hétérogénéité en terme de compétences de lecture (2 élèves repérés dyslexiques).
Outils TICE utilisés Audacity
Ressources utilisées pour la préparation Manuels de français 6èmeE-sidoc
Ressources documentaires utilisées par les élèves Dictionnaires des noms propres et dictionnaires encyclopédiquesRevues du CDI Je bouquine » et « Virgule »).
Modalités d’évaluation de l’élève Evaluation diagnostique par le professeur de françaisEvaluation formative au cours de l’A-P.

Auto-évaluation de l’élève en fin d’A-P, reprise par le professeur en présence de l’élève.

Déroulement : 7 séances de 55 minutes

Séance 1

Accueil des élèves. Présentation de l’A-P, du thème et de la production demandée.

En exemple = écoute d’un podcast élève sur un autre thème.

Questionnement sur comment procéder, quelles étapes suivre ?

Au tableau : écrire le mot conte = mobilisation d’idée collective (auteurs, titres, personnages...) et inscription des mots-clés. Relancer si besoin.

Choix d’un auteur par les élèves. (doc. 1)

Ditribution et présentation du « carnet de bord » en insistant sur le planning (doc. 2)

Les élèves notent leur auteur.

Elaboration collective de l’étape 1 : questions pour établir une « biographie » d’un auteur. Noter au tableau les questions qu’ils retranscrivent sur leur carnet de bord.

Premières recherches dans le dictionnaire.

On remplit le planning en fin de carnet (étape obligatoire à la fin de chaque séance). Les carnets de bord restent au CDI.

Séance 2 :

Distribution des carnets de bord où chaque élève repère où il en est sur son planning (étape obligatoire à chaque début de séance). Suite des recherches dans les dictionnaires.

Séance 2 et suivantes

Le parcours individualisé débute alors réellement avec un guidage des élèves par le professeur. Chacun va à son rythme et au maximum de ses capacités d’où parfois un chevauchement des tâches sur deux séances.

Planning des séances pour le professeur :

Tâches à effectuer :

1- recherches et prise de note (1h30 à 2h) séances 1-2-3

2- élaboration du texte informatif sur l’auteur (1h à 1h30) séances 3-4

3- lecture de son conte et fiche de compréhension (doc. 3) (1h) séances 4-5

4- choix d’un extrait à lire, entraînement à l’oral et enregistrement (2 h) séances 6-7

Intervention du professeur : en plus du guidage-élève en A-P, le professeur-documentaliste évalue l’avancée des travaux des élèves via le carnet de bord.

Des ajustements ou corrections sont signalés sur le dossier de l’élève et rappelés en début de séance.

Conclusion : Les élèves ont bien adhéré au projet et ont développé très vite des automatismes en terme de gestion du planning.

Certains élèves en difficulté pour les recherches ou la rédaction de leur texte ont fait preuve de réelles capacités à l’oral qui les ont mis en valeur.

D’autres, plus à l’aise à l’écrit, ont effectué des recherches de qualité.

Difficultés :

Les recherches et le texte informatif ont été bien réussi dans l’ensemble. L’essentiel des informations sur l’auteur sont présentes. Les difficultés ont été davantage liées à la compréhension du conte (lecture qui se fait seul) et, pour certains, le passage l’oral.

La principale difficulté rencontrée est l’hétérogénéité des élèves en terme de lecture. Pour ne pas mettre en situation d’échec les lecteurs les moins à l’aise mais aussi pour ne pas limiter les capacités des bons lecteurs, plusieurs mesures ont été prises :

- Ajustement des attentes : la prise de notes s’est effectuée à partir d’un seul article de dictionnaire des noms propres pour les dyslexiques, et jusqu’à plusieurs articles de dictionnaires et de revues pour les bons lecteurs.

- Choix du conte par les professeurs (documentaliste et lettres) selon le niveau de lecture des élèves. Contes allant de une à plusieurs pages, versions en album ou en bande dessinée.

Autre difficulté : le manque d’autonomie des élèves très « demandeurs » d’aide auprès du professeur. La coopération et l’entraide entre élèves ont été fortement encouragés, notamment pour l’entraînement à l’oral et la prise en main d’audacity. Cette cognition par les pairs a très bien fonctionnée.

Prolongement :

Mise en ligne des meilleurs podcast sur l’e-sidoc dans une rubrique dédiée au conte.

Documents joints

Boîte à outils