Accueil > Dans l’académie > Ateliers des BE > BE Bessin - Bocage virois : réunion 1

BE Bessin - Bocage virois : réunion 1

mardi 10 mars 2015, par PINCON Brigitte.

BASSIN D’ÉDUCATION BESSIN-BOCAGE VIROIS

Réunion du 13/11/2014

Lycée professionnel Jean Mermoz, VIRE

Résumé des échanges

Accueil des « nouveaux ».

Présentation de l’AEDAC-FADBEN.

Point sur les postes en documentation :

- « accueil » des personnes en reconversion.

Certains postes ne passent pas au mouvement des mutations et deviennent des postes "adaptés, encadrés"

Deux collègues en reconversion précisent qu’elles doivent suivre une formation intense le mercredi ( formation dispensée cette année mais probablement pas l’année prochaine par manque de moyens financiers ). Elles ne comprennent pas que le ou la documentaliste qui les accueille n’ait aucune reconnaissance de l’institution d’autant plus que ceux qui accueillent des stagiaires sont rémunérés. Ce manque de reconnaissance pèse vraiment sur la profession. Nous remarquons que nous nous trouvons toujours devant le fait accompli.
Par le passé, une collègue a été rémunérée pour avoir accueilli une enseignante en reconversion.
Une collègue a une stagiaire mais le tuteur (rémunéré) de cette stagiaire se trouve dans un autre établissement. Cette stagiaire ne peut ouvrir le C.D.I. seule.

Dans un autre C.D.I., un assistant d’éducation « affecté au C.D.I. » est seul en responsabilité sur certains horaires.

Nous émettons le souhait qu’une véritable politique de « nomination » soit définie au niveau des C.D.I. pour « cadrer » les dérives et éviter les « tuteurs sauvages ». Nous constatons qu’au niveau du Rectorat existe une réelle méconnaissance des C.D.I. et des services qu’ils rendent.

P.A.F. : nous souhaitons faire remonter les difficultés que nous avons à nous inscrire sur le P.A.F.
Intervention de Monsieur Zouaoui, médiateur en charge des sorties scolaires du Service Educatif du Mémorial de Caen :

Accès au Musée : Pass Education.

Il existe un service accueil grand public mais également un service accueil groupes scolaires. Parfois, le musée accueille jusqu’à 30 groupes par jour. L’aspect humain a cependant été pris en compte.

Il est proposé de choisir un thème :

Trois personnes du musée accompagnent le groupe. L’accueil peut démarrer dans l’auditorium. L’enseignant peut se mettre en retrait (par exemple il peut en profiter pour noter la participation orale des élèves). Les intervenants font déplacer les élèves ( une attention particulière pour que ça ne soit pas toujours les mêmes devant ), le but étant de prendre le moins de temps possible.

Des cahiers pédagogiques ou livrets thématiques sont distribués ensuite. L’enseignant pourra reprendre en classe certains points de son choix.

Des ateliers sont également proposés ; l’objectif affiché est de faire manipuler des objets aux élèves :

Des visites sur les plages peuvent être organisées : 5 € / élève.

Le prix d’entrée du musée a été baissé à 4 €/élève en collège. Il faut rajouter le prix de l’atelier ( 3€/élève ). C’est gratuit pour les lycéens ( ainsi que le panier repas, les livrets ou cahiers, … ).

Les Plaidoieries ont lieu le 5 décembre. Dès la dernière semaine d’Août, il faut s’inscrire. C’est le 19e concours. L’accueil des élèves se fait sur une demi-journée. Possibilité de suivre les Plaidoiries en ligne.
On peut également rencontrer des « témoins » ainsi que des auteurs.
Ex : Jeanne Puchol, Vivre à en mourir.
Des dessinateurs de presse peuvent venir dans les établissements. Cette année, cela s’adresse plus aux lycées.
La médiathèque peut prêter des films, jusqu’à 4 mois.
Il y a maintenant des expositions temporaires : en ce moment c’est sur la Croix Rouge.

La visite guidée dure 1 heure 15.

Distribution de plaquettes et posters du Mémorial.

Socle commun :

Pas de remontées. Peu de collègues sont allés à cette concertation.

Lecture :
Un collègue nous fait part d’une animation en lycée : « 
La lecture dans le noir ». Pas plus de 15 élèves. Le documentaliste ou un élève lit derrière une bâche (avec une lumière) et les autres élèves écoutent, dans le noir. Petit à petit (mais pas toujours) les élèves se détachent de leur corps pour n’être imprégnés que par la lecture.

En collège, les élèves choisissent un livre pour trois semaines. Ensuite, ils doivent imaginer et faire une mini représentation théâtrale pour le défendre.

Défi-lecture avec des CM2.

- Sac à dos de l’aventurier : des élèves de 5e font le sac à dos puis présentent à la classe les différents objets en les situant dans leur contexte. Ils sont donc obligés de lire le livre pour trouver les objets.

- 3e : critique littéraire, sur e-sidoc par exemple. Les élèves doivent le faire dans l’heure. On peut mettre plusieurs commentaires.

- Nous profitons de ce thème pour annoncer que le Prix littéraire du Bessin-Bocage n’existe plus. Après douze années d’existence, un travail bénévole énorme

- Pour contacter des auteurs de jeunesse, les solliciter, s’occuper de leur déplacement et de leur accueil, des achats de leurs ouvrages et de leur étude en classe avec nos collègues de français, les meilleures volontés s’épuisent. Cela arrive alors que la littérature de jeunesse est de plus en plus mise en avant dans les programmes de français et que nos élèves sont de moins en moins lecteurs. C’est avec beaucoup d’amertume que nous tournons cette page de notre vécu de documentalistes.

Site Babelio :
(réseau social de littérature ) : peu utilisé.
- Ce qui est utilisé : Tire-Lire, Ricochet.

- P.M.B. : logiciel gratuit de gestion de fonds d’ouvrages.
Choisir P.M.B., c’est une action économique et militante mais il est difficile de basculer un fonds B.C.D.I. sur P.M.B. et pourquoi imposer ce choix … personnel … à ceux qui nous succèderons.
- Avec l’E.N.T. qui arrive dans les établissements, c’est oui de toutes façons à B.C.D.I.
Budget :

Des rappels pour les nouveaux puisque ce sujet a été traité l’année dernière. Distribution d’une feuille comparative des budgets de divers établissements (budgets de 2009 ).

Des collègues précisent que la discussion est ouverte avec leur chef d’établissement.

Coups de cœur :

Lycées : Tant que nous sommes vivants d’Anne-Laure Bondoux

Collèges : Le miroir brisé , 6e/5e chez Gallimard Jeunesse

Journal d’un nul débutant, 6e/5e

Un été en apnée de Max de Radiguès. BD ( travail possible sur les différents points de vue des personnages ).

Krakaendragon, BD.

Adultes : Le dernier lapon (Boréales)

Certains collègues participent au festival Livres et Musiques de Deauville.
Blue note, BD de Mathieu Mariolle, La fille de Debussy de Damien Luce, … )
L’ordre du jour étant épuisé, la réunion de concertation s’est arrêtée à 16 h 30.

Participants :

Mmes ALLINCKX, ASTIER, AUCANT, BAUDOUIN, CHAFFIN, CLOUARD, DESOUBEAUX, DUCHKA, FIOT, GALLAIS, GUIMBAUD, JOUANNE, LEGRIFFON, LEMONNIER, LEPETIT, PINÇON, THOREL et Messieurs COMPERE, COUTANT, DELAHAYE, DUSSOUS, LEROY, RAMACKERS, RECROSIO.

Excusés : Mme LEFORESTIER, M.COIFFEY
Arrêt : Mme CHABERT
Absents : Mmes CIVET, COUTANT, MARY
Animatrice BE : PINÇON Brigitte, Collège Simone Veil, Villers-Bocage.

Boîte à outils