Accueil > Dans l’académie > Ateliers des BE > BE Centre Orne - Perche - Pays d’Ouche : réunion (2014-2015)

BE Centre Orne - Perche - Pays d’Ouche : réunion (2014-2015)

lundi 5 janvier 2015, par Elodie Achiq.

Cinéma et documentation - Constitution d’une dvthèque et mutualisation

ATELIER 1 : Cinéma et documentation

Intervenant : Gilles Dhaille, service éducatif de l’Office Départemental de la Culture

Résumé des échanges

- Présentation de l’ODC et du service éducatif

L’Office départemental de la culture de l’Orne assume une mission de développement culturel au service de tous. Par le biais des conventions de partenariat qu’il signe avec les collectivités et les associations, il met en place des Saisons où se mêlent théâtre, danse, musique et art contemporain.
L’ODC propose un programmation Théâtre Jeune Public en direction du public scolaire. Il programme également le Printemps de la Chanson, le festival de musique Vibra Mômes, le festival Autour du Piano. Il finance Collège au Cinéma et anime le Fonds Départemental d’Art Contemporain. Un service éducatif est à disposition des enseignants le vendredi matin.

- Le cinéma et l’enseignement : 2 approches possibles

  • L’analyse filmique : le cinéma comme langage

C’est l’approche classique proposée fréquemment par les supports pédagogiques ( CNC, Canopée...). La grammaire du film, l’analyse de l’image sont étudiées comme une écriture.
En exemple, analyse de deux extraits du film de John Ford, La Prisonnière du Désert. ( cf doc joint)
Il est également possible de proposer un travail autour d’une image fixe, l’affiche du film.

  • Une approche renouvelée : des recherches documentaires pluridisciplinaires qui donnent du sens à l ’image.

En combinant des recherches documentaires autour de plusieurs disciplines (Lettres, Histoire-géographie), le film de Louis Malle Au revoir les enfants peut s’analyser comme une œuvre cinématographique complexe, qui renvoie à d’autres œuvres comme Nuit et brouillard d’Alain Resnais, Lucien Lacombe de Louis Malle. (cf doc joint)
Les recherches permettent également d’insérer le film Au revoir les enfants au sein de l’enseignement d’histoire des Arts au collège comme au lycée.

- Un dossier documentaire avec de nombreuses pistes pédagogiques est fourni en pièce jointe.

Références utilisées

Le site du Centre National du Cinéma et de l’image animée http://www.cnc.fr/web/fr;jsessionid=EBF8057CA4036F19562DD08D4C901910.lifera
Le site départemental de Collège au cinéma http://www.ac-caen.fr/ia61/ress/culture/cinema/college_cinema/
Le site de l’Office Départemental de la Culture (ODC) http://www.odc-orne.com/
Accord sur l’utilisation des œuvres cinématographiques et audiovisuelles à des fins d’illustration des activités d’enseignement et de recherche http://www.education.gouv.fr/bo/2007/5/MENJ0700078X.htm

ATELIER 2 : Constitution d’une DVDthèque et Mutualisation

Intervenant : Florent Gautret, adjoint du patrimoine à la médiathèque Aveline d’Alençon, en charge du fonds dvd depuis deux ans.

Résumé de l’intervention

Présentation du fonds, sa répartition pour chaque antenne, son classement (genre cinématographique). Budget annuel de 14500 € (400 DVD par an).
Prix à l’achat : entre 50 € et 80 € selon les droits = droit de prêt et de consultation sur place (pour un maximum de 30 personnes)

- Le prêt aux établissements scolaires est-il possible ?
Oui et non : Les droits achetés le sont pour la structure qui achète et elle seule. A priori on ne peut donc pas emprunter de DVD au nom de l’établissement pour le proposer au public scolaire en visionnage. Malgré tout, la médiathèque ne s’oppose pas au prêt établissement.

- Acquisition de deux sortes :
Prêts ponctuels : MDO = prêt pendant un an. Agence du court-métrage : dispositif « Le jour le plus court ».
Achats : Fournisseurs = COLACO / ADAV / CVS / CIRCLE. Pour COLACO, la récupération de notices de dvd achetés est possible mais sous le format unimarc uniquement.

- Quel avenir avec le streaming ? Pour l’instant pas de répercussion sur le pourcentage de prêt qui reste stable depuis deux ans, donc aucune raison de ne pas continuer dans cette voie.

Présentation du site des médiathèques d’Alençon

Rubrique DVD organisée par genre cinématographique. Le + : rubrique « Coup de coeur » et rubrique thématique : « de la BD au ciné » sur les adaptations au cinéma de bandes dessinées.
Présentation de deux rubriques dvd sur e-sidoc.

Résumé des échanges

- Une dvdthèque : pour quels objectifs ?
Proposer au public scolaire (élèves et enseignant) du second degré une sélection de DVD de qualité et qui s’inscrivent dans les objectifs fixés par l’Education nationale :

  • Favoriser l’acquisition par les élèves d’une culture commune (culture cinématographique).
  • Proposer une autre source d’information complémentaire de l’écrit dans l’acquisition des connaissance
  • Eduquer aux médias (lecture de l’image...)

- Pourquoi mutualiser ?
Face au prix important du dvd, un fonds dvd au CDI se constitue lentement. Certains CDI sont assez bien dotés alors que d’autres ne dépassent pas les 10 dvds.
Il peut exister malgré tout un fonds dvd mais qui n’est pas forcément exploitable par les documentalistes :

  • DVD achetés par les collègues de disciplines sur leur budget, qui se retrouvent dans leur réserve. Remédiations : recensement par les collègues en collaboration avec le documentaliste. Solliciter le gestionnaire pour nous prévenir de ces achats afin de les recenser.
  • DVD achetés par des collègues sur leur budget mais sans les droits (sur le site de la FNAC par exemple) et/ou DVDRW créés à partir de copie de cassettes.
    Dans ces deux cas, on ne peut recenser ces dvd dans la base e-sidoc car nous n’avons pas les droits nécessaires au prêt (cf contrôles SOFIA).

- Comment s’y prendre ?
Sur e-sidoc : Création d’une rubrique consacrée aux DVD 
Est-il souhaitable de créer un lien direct dans sa rubrique vers les pages e-sidoc des collègues ? Non car cela pourrait embrouiller les élèves sur la provenance des DVD.
Organisation des rubriques : plutôt dans l’espace enseignant. Faut-il les organiser par disciplines ? Par genre ? (voir prolongements)

- Prêt : concernant le prêt inter-CDI, la distance apparaît comme un frein. L’échange est réalisable si on le fait entre établissements d’une même ville (échange direct et non par courrier = coût et lenteur). La durée proposée pourrait être de 15 jours.
Que faire avec les dvd très demandés par nos propres collègues ? Le documentaliste peut les refuser aux autres cdi ou les retirer de sa liste e-sidoc.

- Présentation de titres et coups de coeur.

Ressources utilisées

http://www.colaco.fr/
http://mediatheques.communaute-urbaine-alencon.fr/
Portails e-sidoc clg Balzac et lp Mézen Alençon

Ressources mentionnées

http://www.adav-assoc.com/
http://www.mdo.orne.fr/
http://www.lejourlepluscourt.com/

Prolongements possibles :

Réalisation d’un tableau d’acquisition de DVD en fonction des objectifs visés pour les élèves (ce qui donnerait plus de poids pour débloquer un budget spécifique ...) :

Objectifs :
- Acquisition des connaissances par les élèves.
Sélection de titres en lien avec les programmes scolaires . Organisation du tableau possible : par discipline, par grand domaine, par niveau...
- Culture cinématographique.
Sélection de titres liés à l’histoire du cinéma (plutôt lycée et option cinéma). Organisation possible : par période, par genre cinématographique, par origine géographique...

Documents joints

Boîte à outils